PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Test Xbox Battlefield 2 : Modern Combat

Aller en bas 
AuteurMessage
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Test Xbox Battlefield 2 : Modern Combat   Jeu 24 Nov - 22:04

Phénomène relativement récent sur PC, Battlefield s'est au fil des épisodes bâti une excellente réputation que le dernier Battlefield 2 a encore renforcée. A tel point, d'ailleurs, qu'Electronic Arts a jugé bon de conserver le chiffre 2 dans le tout premier épisode de la série disponible sur console, Battlefield 2 : Modern Combat. Il ne s'agit pourtant pas d'une adaptation, loin de là, et si les points communs avec les versions PC sont légion, cette mouture propose un gameplay bien à elle.


La guerre des nerds





Première surprise, le jeu propose un véritable mode solo, travaillé et bien différent du multi, là où la série s'était jusque-là contenté d'offrir des bots pourris sur des cartes bien peu adaptées. Cette fois-ci, on peut compter sur une campagne complète, pas forcément inoubliable mais suffisamment bien conçue pour mériter quelques heures de jeu. Dotée d'un scénario un peu quelconque, elle nous entraîne dans toute une série de missions aux objectifs et aux décors variés. Une fois, il faudra mettre sa frilosité de côté pour sniper sous la neige les innombrables ennemis batifolant autour de nous ; une autre fois, c'est une installation pétrolière qu'on devra défendre sous une pluie battante, ou bien une personnalité qu'on aura à protéger de menaces en tous genres. Le tout ne manque pas de rythme, chaque objectif réussi passant le relais à une autre cible située de l'autre côté de la carte, et on court donc en général un peu partout en mitraillant tout ce qui bouge, jusqu'à l'annonce de la fin de la mission. Pas désagréable, ce gameplay nerveux et pas vraiment cérébral fait cependant perdre un peu au jeu son cachet Battlefield. Mis à part deux-trois véhicules (jeep, char, hélico...) à la maniabilité médiocre et aux sensations plutôt moyennes, l'impression de participer à un conflit à grande échelle, typique de la série, est plutôt absente et ce ne sont pas les quelques bots dirigés par l'I.A., au comportement correct mais assez convenu, qui changent la donne. Pour motiver le joueur, amusé mais circonspect, les développeurs ont eu l'ingénieuse idée de bourrer leur titre de médailles à glaner (pour cinq frags de suite sans recharger, pour dix frags au fusil à pompe, ce genre de choses) et ont introduit, surtout, une toute nouvelle commande, le transfert. D'une touche (et en pointant le curseur vers un allié), elle permet de changer de corps et donc de position sur le champ de bataille à n'importe quel moment et ce, sans limite d'aucune sorte. L'idée est intéressante et elle fonctionne plutôt bien : c'est un véritable plaisir de se "téléporter" d'un bout à l'autre de la carte quand le besoin s'en fait sentir. Quitte à rendre plus marginal encore l'usage des véhicules...

Ceux-ci reprennent cependant leurs droits en multijoueur, où l'on retrouve la plupart des ingrédients qui ont fait le succès de la série. Jouable jusqu'à 24 simultanément en ligne, aussi bien sur Xbox que sur PS2, le titre propose deux modes de jeu seulement (dont un Capture the flag) mais comme sur PC, les parties online se consacrent à la Conquête. Dans ce mode, les deux équipes se partagent le contrôle de plusieurs drapeaux disséminés un peu partout sur la carte ; le but, bien sûr, est d'en faire passer un maximum de son côté pour réduire le nombre de vies (les tickets) à disposition de l'armée adverse. Une quinzaine de secondes sont nécessaires pour prendre le contrôle d'un point ennemi et pour corser le tout, l'endroit fait également office de lieu de respawn pour les troupes d'en face. Cinq classes de personnages aux caractéristiques et à l'équipement différents (Assaut, Sniper, Forces Spéciales, Sapeur, Soutien) permettent de varier les plaisirs et surtout, de jouer en équipe et de s'adapter à chaque situation. Plutôt doués face à des piétons, les snipers ou les troupes d'assaut n'ont ainsi que bien peu de chances face à un blindé : le soutien d'un sapeur, muni d'un lance-roquettes en plus de son fusil à pompe, leur sera nécessaire pour prendre un drapeau aussi lourdement défendu. Plus petites que sur PC, les cartes affichent cependant une envergure suffisante pour une vingtaine de joueurs et l'utilisation des véhicules, pas indispensable, rend de sacrés services. Le jeu, assez fluide (même pendant les batailles) sur les deux supports et pas trop vilain, offre en tout cas des parties très amusantes pour peu qu'on dispose d'une connexion :



le code réseau, robuste, assure des sessions sans trop de lag sur les serveurs européens mis en place par EA et pour peu qu'on tombe sur deux équipes un peu organisées, le fun est bien au rendez-vous. Dommage cependant que le gameplay soit si inspiré de Battlefield 1942 et si peu de sa suite, Battlefield 2. A l'exception des frappes aériennes, les évolutions du dernier épisode n'ont dans l'ensemble pas été retenues et on retrouve donc les failles déjà observées dans le titre de 2002 : sniper jouant principalement le frag, Soutien sous-joué, blindés bien costauds... Rien qui ne saurait déranger les joueurs n'ayant pas pratiqué sur PC, ceci dit.



7

Bon



Bon

Pour le premier épisode de sa série Battlefield sur console, Electronic Arts réussit là où Pandemic et LucasArts avaient plus ou moins échoué. Doté d'un mode solo pas inoubliable mais distrayant, le titre assure en effet l'essentiel en multijoueur en reprenant les bases d'un gameplay qui a largement fait ses preuves sur PC. Fluides et sans trop de lags, les parties s'enchaînent à douze contre douze et on prend un certain plaisir à semer la destruction aux commandes d'un char ou d'un hélico, malgré leur maniabilité assez moyenne. Evidemment, les joueurs sans connexion à leur disposition réfléchiront à deux fois avant de s'intéresser au titre, et ceux ayant déjà pratiqué sur PC n'auront aucune raison de l'essayer, mais les autres auraient bien tort de le laisser passer sans y jeter un oeil.


Dernière édition par le Dim 15 Jan - 0:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test Xbox Battlefield 2 : Modern Combat   Mar 20 Déc - 14:16

Test Battlefield 2 : Modern Combat
Non content de nous proposer quantité d’adaptations de films en jeux-vidéos, Electronic Arts peut aussi se vanter de posséder bon nombre de licences fructueuses. Parmi celles-ci on retrouve sans aucun doute les Battlefield, initiateurs d’un nouveau genre de FPS. Cette série, méconnue jusqu’à présent des possesseurs de consoles, se déploie pour la première fois sur Xbox et Playstation 2 avec pour ambition de devenir aussi monumentale que sur PC. Un pari risqué pour Dice, qui, malgré ses lettres de noblesse (Rallisport Challenge, Battlefield 1942) risquait d’y laisser quelques plumes.

La guerre, la vraie !

Battlefield 2 : modern combat reprend ce qui a fait le succès de cette série sur PC : des maps gigantesques, un gameplay simple, du combat en équipe et l’utilisation de nombreux véhicules disponibles aux points cardinaux de la carte. Le principe est on ne peut plus simple dans les deux modes de jeu que propose le soft, à savoir Capture the flag et le Contrôle de zones. Dans le premier, il vous suffira de voler le drapeau de l’adversaire pour l’emporter tandis que dans le second, il vous faudra maîtriser simultanément plusieurs zones pour faire diminuer le nombre de renforts de l’ennemi.

Cependant, contrairement aux Battlefield du PC, Dice a tenu à rendre la campagne solo vraiment consistante, nous évitant donc un simple mode multijoueurs avec des bots débiles. Le principe reste pourtant assez simple : le joueur incarne tour à tour les soldats des deux camps, à travers plusieurs missions et doit se débrouiller avec ce qu’il y a sur la carte pour éliminer l’armée adverse. Dès lors on avance tant bien que mal, secondé par des rangs entiers de combattants qui se lient à votre cause et qui partageront avec vous vos échecs et succès. Bien entendu, il vous est possible de changer de personnage à tout moment via une simple pression de bouton et un bon cadrage, après quoi vous vous retrouverez 100 mètres plus loin dans la peau d’un autre frère d’arme, technologie ici nommée transfert immédiat.

La discrétion ici n’est pas de rigueur. Mieux vaut privilégier l’approche rapide en groupe ou l’assaut à bord de véhicules. L’accent à d’ailleurs clairement été mis sur le spectaculaire puisque le moteur graphique est capable d’afficher de nombreux combattants simultanément, rendant les champs de bataille fort réalistes. La présence de véhicules offre au titre une dimension stratégique plus poussée, vous permettant ainsi de choisir entre tanks, hélicoptères, jeeps et d’adapter vos tactiques en fonction du terrain traversé (enneigé, urbain, désert,…). Ces phases en véhicules permettent surtout d’éliminer bon nombre d’ennemis simultanément, bien que vous ne soyez jamais à l’abris d’une roquette mal placée ou d’un sniper isolé…

Jouissif et amusant en solo, Battlefield 2 se révèle aussi bourré de petites erreurs qui viennent sensiblement entacher son gameplay. En dehors du manque de finition du jeu avec notamment la présence de malheureux bugs, on déplorera l’aspect parfois trop scripté de l’aventure mais également l’IA qui pêche par son manque d’efficacité, avec des ennemis pas débiles mais franchement pas doués de sens tactique, et quelques incohérences dues sans doute à des bugs comme l'apparitions d’ennemis, l'avancée de troupes douteuses… Fort heureusement pour nous, ces quelques défauts ne viennent pas trop nous déranger dans notre progression et on ne tardera pas à prendre beaucoup de plaisir au gré des batailles.

Notons aussi la présence d’un système évolutif des personnages. Ainsi, lorsque vous tuez un grand nombre d’ennemis ou opérez une action stratégique importante, vous vous verrez attribuer des points qui serviront à vous faire monter de grades. Ces grades débloquent en fait de nouvelles fonctionnalités assez intéressantes et qui faciliteront grandement votre progression. Notons par exemple la grandeur des chargeurs qui se voit augmentée ou la vitesse d'endurance de votre personnage.

Plus complet que son homonyme sur PC en solo, Modern Combat arrivera à vous tenir en haleine du début à la fin de l’aventure. Certaines phases de jeu se veulent d’ailleurs tellement jouissives qu’on hésitera pas à les recommencer. Reste que malgré toutes ses qualités, Modern Combat reste avant tout un jeu destiné au mode multijoueurs et qu’en tant que tel, il fait plutôt peine à voir face aux derniers titres disponibles (Perect Dark Zero, Conker, Far Cry Instincts,...). Plus de diversité aurait sans aucun doute amené plus d’intérêt, en solo comme à plusieurs et en la matière, Battlefield demeure trop classique pour s’imposer comme référence. Dommage.

En avant les recrues !

Côté jouabilité, c’est on ne peut plus simple et intuitif. Le jeu prend comme référence les meilleurs titres du genre et ça se voit ! On regrettera tout de même le léger temps d’adaptation à la conduite un peu particulière des véhicules et les quelques coups de lag en Live qui gênent parfois nos manœuvres, mais rien de bien grave fort heureusement.

En ce qui concerne la durée de vie, Battlefield 2 vous propose une véritable expérience de jeu en Live, tandis que le solo vous tiendra en haleine une bonne dizaine d’heures. Comme vous vous en doutez, l’intérêt est tout autre online étant donné que Battlefield est avant tout un jeu conçu pour le multijoueur et que l’IA des ennemis en solo n’est pas vraiment renversante, juste de quoi se faire la main avant de passer à quelque chose de plus consistant… Cependant, tout n’est pas rose dans le meilleur des mondes étant donné qu’on se voit tout de même cantonné à deux uniques modes de jeu : Capture the flag et Contrôle de zones. Captivants certes, mais peu variés ! Les Liveurs peuvent se le procurer sans état d’âme, pour les autres, mieux vaut y tâter un peu avant de se décider…

Pour ce qui est de la bande-sonore par contre, aucune crainte à avoir. Dice nous offre plusieurs musiques enivrantes accompagnées de bruitages très réalistes qui nous plongent merveilleusement bien dans le monde de la guerre. Les voix françaises ne sont pas vraiment inspirées mais, honnêtement, on ne s’en préoccupe que très peu, après tout on est pas là pour réfléchir mais bien pour faire des frags et s’amuser !

Le sens du devoir

Dice semble bien avoir compris, contrairement à de nombreux développeurs que Playstation 2, Xbox et Gamcube ne présentent pas les mêmes capacités en matière de graphismes. Raison pour laquelle la version Xbox a eu droit à un traitement de choix. Les modélisations, bien qu’assez sommaires dans l’ensemble, n’ont pas de quoi rougir par rapport à un certain Battlefront 2. Les niveaux sont même plus vastes, mieux structurés et offrent une plus grande liberté d’action. La fluidité demeure exceptionnelle en solo, vous laissant ainsi parfaitement profiter de l’immensité des niveaux.

Pour ce qui est des effets spéciaux, Dice fait mieux qu’avec Battlefield 1942, cependant il faut avouer que les explosions ne sont pas aussi bien rendues que dans les standards du genre, la raison étant que le jeu se veut un peu plus MMO que ses concurrents… Les animations des personnages et véhicules souffrent malheureusement de quelques bugs et ne se veulent pas très réalistes en raison d’une physique un peu chiche (on est très loin d’Half Life 2…). Fort heureusement pour lui, Battlefield ne se classe pas comme un simple FPS et on peut aisément excuser ses nombreux défauts techniques. Il est effectivement assez difficile, sur une console 128 bits, de recréer une atmosphère de guerre totale, surtout sur de si grandes superficies et avec autant de personnages affichés simultanément. Dice a, malgré le multiportage, réussi à nous convaincre avec ce Modern Combat qui, même si il n’est pas aussi abouti que le Battlefield 2 du PC, se distingue sans trop de difficulté de la masse de FPS sortant en cette fin d’année. Chapeau bas.

Point complet

Pari réussit pour Dice, qui nous signe un Battlefield 2 : Modern Combat étincelant, à des années lumières de ce à quoi on s’attendait. Prenant au possible et techniquement abouti, Battlefield 2 mérite toute votre attention, pour peu que vous possédiez le Xbox Live bien sûr. Sans quoi, il risque de vous paraître un peu chiche face à une concurrence abondante en cette fin d’année. Qu’à cela ne tienne, les Liveurs seront ravis et pourront passer un hiver tranquille, bien au chaud avec leur pad en main. 15/20

On a adoré :
+ Prenant en solo comme sur le Live
+ Musiques et bruitages
+ L’ambiance générale qui se dégage du soft
+ Prise en main relativement simple
+ Graphismes très corrects

On n'a pas aimé :
- Peu de modes de jeu
- La physique, pas toujours réaliste
- L’animation parfois chancelante
- Quelques bugs ça et là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Test Xbox Battlefield 2 : Modern Combat
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jeux. :: Jeux Divers. :: Divers.-
Sauter vers: