PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Test

Aller en bas 
AuteurMessage
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Test   Ven 10 Mar - 23:18

Il aura coulé beaucoup d'eau sous les ponts avant de voir arriver le nouveau bébé d'Ubisoft. Ghost Recon Advanced Warfighter est enfin dans toutes les bonnes chaumières et le resultat à la hauteur des espérances.Pourtant, au vu des inquiètudes techniques, des dates de sorties annoncées puis démenties et des délais imposés, on était en droit de se poser quelques questions sur la qualité du titre.Jeu en main...il n'y a rien à dire ou plutot, tout à dire pour démontrer les qualités exeptionnelles de cette petite bombe en puissance!

Sous le soleil de México...

Pour information, au cours de ce test, j'intitulerai le jeu Graw pour le bien-etre de mes doigts.Après un petit entrainement trés bien conçu faisant office de tutorial, le premier niveau du jeu est lancé...Et là le ton est donné.Vous vous nommez Scott Mitchel, chef de l'armée des Ghost et vous survollez la mégalopole de México en Helicoptère.Cette séquence d'ouverture en impressionnera plus d'un tant le moteur graphique se veut performant et affiche un Mexico City raffolant de détails et de reflets en tous genres.Après cette petite introduction, vous etes déposé au sol et là, c'est la crise! Votre supèrieur vient d'apprendre que le président des Etats-Unis et du Mexique ont été enlevés.Bien entendu, c'est vous qui etes chargé de leur venir en aide et de faire face aux armées rebelles qui ont pris en assault Mexico City.Le scénario étant clarifié, certains y trouveront un manque d'originalité mais l'histoire a au moins l'avantage d'autoriser de multiples rebondissements et puis la mise en scène de ces séquences en met réellement plein la vue tout au long des 12 missions que comporte le jeu.

Vous avez dit évolution...?

Les fans de la série se rappeleront surement de Ghost Recon 2 dont le déroulement trés guidé se rapprochait de plus en plus d'un jeu accéssible et jouable par tous.Certains prendront donc cet aspect comme un défault de Graw puisque son orientation tend à aller vers le grand public au détriment de la pure simulation de commando ultra tactique...ça en fait des mots, mais telle était la réputation des premiers opus de Ghost Recon.Aujourd'hui, la série se rapproche de l'arcade au niveau du gameplay et des objectifs à accomplir, accentuant par là meme la lourdeur et le coté peut-etre "trop ricain" des jeux de guerre.En effet, meme si la jouabilité peut paraitre complexe de prime abord, elle se veut par la suite extrement intuitive et trés bien pensée(la touche LB par exemple permet d'adapter la position de la camera pour droitiers et gauchers).Ubisoft ayant le souhait de faire profiter son titre au plus large public possible a fait de réels efforts de clareté et de sobriété au niveau de l'interface.Ainsi, la position de vos hommes et les divers objectifs à réaliser possèdent un icone et une couleur différente sur la carte tactique et le tout offre une lisibilité à toute épreuve.Nulles doutes que meme les moins organisés d'entres-vous s'y retrouveront.

Histoire, histoire...

Certains joueurs reprocheront le coté éthique et historique du titre qui se rapproche presque des conflicts actuels en Amérique du Sud.Je dis "presque" car Graw n'a pas fait la bétise de proposer des combats terroristes en 2006 mais dans un futur proche.De ce fait, le contexte du jeu se passe en 2013, nos chers Ghost, comme on les apelle, sont équipés de gadgets high tech comme le Cross Com ou encore le Intelligent Warfighter System qui ne sont autre que des outils de communication entre vos supèrieurs et vos soldats ou des systèmes de repérage trés propices à la détéction de vos ennemis.On notera d'ailleur une petite fenètre vidéo en haut à gauche de l'écran qui permet d'observer ce que voient vos Ghost.En parlant d'eux, sachez que vous pourrez leur donner des ordres tout au long de l'aventure par le biais de la croix directionnelle tout comme aux différentes unitées qui vont rejoindront plus tard.

Tout ça dans un seul jeu?

Dernière innovation indispensable, l'IWS.C'est un système de détection et d'analyse des objets et personnages que vous rencontrerez.En effet chaque élément ciblé du décor apparaitra d'une couleur spécifique selon sa classe et diverses spécifications.J'entend déjà les amateurs de tactique pure et dure crier au scandale tant Graw facilite la tache au joueur.Cependant, meme si le titre change clairement d'orientation ludique comparé à ses prédécesseurs, il conserve tout autant son extrème difficultée qui rebutera plus d'un joueur peu persévérant.En plus des soldats à terre extrèmement coriaces, vous aurez à faire à des hélicoptères, des tourelles et autres tanks...Le challenge est de taille et une fois l'aventure terminée, le mode multijoueurs devrait vous offrir un bon renouvellement tant il est complet.Il est en effet possible de jouer en coopératif jusqu'à 16 sur des scénarios spécialement dédiés pour le multijoueur.En plus de cela, le multi propose une flopée de modes de jeux différents et variés, parés à acceuillir de longues nuits blanches entres potes.

On s'y croirait presque...

Niveau ambiance, le nouveau titre d'Ubisoft fait trés trés fort.La musique bien que peu présente fait son apparition dans les moments forts et prend réellement un air endiablé de par son énergie.On remerciera par là meme, Ill Nino, auteurs de la bande originale du jeu d'avoir su intégrer dans Graw leurs meilleurs titres.Pour ce qui est de la bande son, l'hystérie générale de México, ses bombardements et quelques gros mitraillements assurent l'ambiance extraordinaire du titre et promettent de nombreux moments de sursaut si vous disposez du matériel son adéquat.

Une petite merveille...

Je pourrais encore complimenter Graw de milles et milles prouesses, que ce soit pour son ambiance epoustouflante, sa maitrise graphique qui nous prouve enfin que nous somme sur une Xbox 360 ou tout simplement sur le fun qu'il peut procurer manette en main.Le titre d'Ubisoft est tout simplement une petite merveille vidéoludique, que tout possésseur de Xbox 360 se doit de posséder dans sa ludothèque.De part ses nombreuses qualités, il se positionne comme le best-seller des jeux Next-Gen actuels et compte le rester un bon bout de temps...peut-etre jusqu'à l'arrivée d'une suite, qui sait?

Gameplay
18/20
Le gameplay se veut trés grand public en proposant une interface claire et propice aux nouveaux-venus des jeux tactiques.Les habitués trouveront meme la jouabilité trop aisée.

Graphisme
19/20
Certaines textures un peu au rabais, mais c'est histoire de trouver un défault...Le jeu est graphiquement exeptionnel et démontre enfin les capacités de la console.

Bande-Son
18/20
La musique bien que peu présente est tout à fait adaptée au titre.La bande-son est trés immersive et ne souffre pas de réels défaults.

Durée de vie
17/20
12 missions, de prime abord, ca peut paraitre court mais 12 missions trés intenses qui vont donneront beaucoup de fil à retordre.Le mode multi se veut trés complet et assurera la relève.

Note Générale
19/20
Le nouveau Ghost Recon était attendu comme le messie lui-meme...Le résultat est à la hauteur des espérances et satisfera les plus réticents aux jeux de guerre d'entres-vous.Advanced Warfighter est un véritable hit, à posséder de toute urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test   Jeu 23 Mar - 13:34

Test xbox 1

Disponible depuis une bonne semaine sur Xbox 360, Tom Clancy's Ghost Recon Advanced Warfighter s'attaque maintenant à la Xbox tout court. La logique voudrait que cette dernière version soit un simple copié/collé de la première avec seulement de grosses différences techniques pour s'adapter à chacun des supports, mais la réalité est tout autre. Le gameplay a en effet lui aussi subi de nombreuses modifications, et a grandement souffert au passage. Voyons donc tout cela de plus près.

Même si les différences entre les versions Xbox 360 et Xbox sont flagrantes dès le lancement du titre, Ubisoft n'a quand même pas poussé le bouchon en changeant l'identité de notre personnage principal. On incarnera donc toujours ce bon vieux capitaine Scott Mitchell sur le terrain au gré d'une campagne au scénario sensiblement différent. Elle se déroule d'ailleurs maintenant d'une façon beaucoup plus hachée, la faute à des temps de chargement plutôt longs entre chaque mission. Ces pauses seront d'ailleurs toujours l'occasion de découvrir nos premiers objectifs, eux aussi assez différents bien que la finalité soit la même : tirer le président américain et mexicain du pétrin après une tentative de coup d'Etat au Mexique. Le didacticiel est ici mieux dilué dans l'action, et nous présente les quelques nouvelles possibilités offertes au long des premières missions. On peut ainsi maintenant monter aux échelles ou sprinter pendant un temps limité. Ces améliorations ont toutefois un coût puisque de nombreuses fonctions sont littéralement passées à la trappe. On ne peut par exemple plus se plaquer contre les murs, ni prendre les armes laissées au sol par nos ennemis. Dans le même genre, notre Capitaine Mitchell refuse désormais de ramper. La précision des armes semble aussi avoir souffert, notamment celle des grenades. Il faut désormais regarder plus ou moins en l'air pour ajuster la force de son lancer. L'ergonomie déjà pas franchement excellente sur Xbox 360, perd au passage encore des points. Les moins chevronnés se sentiront donc rapidement dépassés par les évènements, d'autant que les ennemis paraissent plus nombreux. L'action est une fois de plus clairement mise en avant, et même davantage que sur Xbox 360. Au menu des disparitions étonnantes, on notera encore une carte stratégique désormais en 2D et inutile puisque l'on ne peut même pas s'en servir pour déplacer ses acolytes ou un drone. Bref, ça commence à faire beaucoup.

D'un point de vue plus technique, cette version Xbox de Ghost Recon Advanced Warfighter ne rassure pas franchement plus. Visuellement, on est encore loin des meilleures productions de la console, avec certaines textures bien laides et un frame rate chancelant. L'interface a aussi grandement perdu en efficacité, avec un Cross-Com à la limite du gif animé. L'I.A. s'avère toujours très médiocre, notamment celle du ghost nous accompagnant sur le terrain. Même s'il semble imiter un peu plus nos faits et gestes, et donc se couvrir davantage, sa précision au tir est plus qu'aléatoire et son placement encore trop souvent inadapté. A noter aussi qu'il n'est plus possible de changer de vue, il faudra alors se contenter de cette caméra à la première personne. C'est en fait le multijoueur qui sauve en partie le titre. Il offre des parties jusqu'à quatre en écran splitté, et 12 en LAN ou en ligne. Les conditions de jeu sont toujours plutôt bonnes, et les options assez complètes. On aura ici le choix entre des parties en coopération ou en deathmatch. Du grand classique en somme, mais plutôt efficace.

4

Même ceux qui n'espéraient qu'un simple portage de Ghost Recon Advanced Warfighter Xbox 360 sur Xbox seront bien déçus. Il ne s'agit là en effet que d'une version light, très light, qui enchaîne les erreurs et fautes de goûts avec une plastique moyenne, une I.A. médiocre et un gameplay fortement appauvri. Où sont aussi passées l'excellente ambiance du titre original et la campagne solo bien ficelée ? La partie multijoueur redressera heureusement la barre autant que faire se peut, mais c'est à se demander parfois si cette version Xbox n'a pas clairement été sabotée pour mieux mettre en avant sa consoeur.

Les plus...

Des missions plutôt variées
La durée de vie honnête
Le mode multijoueur certes classique mais efficace

Les moins...

Des changements inexplicables dans le gameplay
Des armes pas précises pour un sou
Trop scripté
La prise en main délicate
Les temps de chargement
L'IA trop médiocre
L'interface envahissante
Assez bourrin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blanblanc
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1745
Age : 48
Localisation : Rezé (44)
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test   Lun 27 Mar - 11:11

A l'occasion de la sortie de GRAW, Ubisoft se devait de marquer le coup. Et bien c'est chose faite avec un concours sur le site d'Ubisoft vous permettant de gagner de très bons lots !

Au programme un concours Questions-Réponses qui vous permettra de gagner une TV LCD Samsung HD Ready, un pack Premium Xbox 360 et beaucoup d'autres lots encore!
Les questions sont très simples, bref, tout le monde peut tenter sa chance et ça prend à peine 3 minutes.

Concours Ubisoft GRAW

A noté un concours prochainement sur Leaguexbox pour gagner une façade et des goodies GRAW.

Bonne chance à tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tns-racing.forum2jeux.com
Blanblanc
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 1745
Age : 48
Localisation : Rezé (44)
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test   Dim 25 Juin - 19:38

Et c'est reparti ! On enfile les rangers, on passe chez le fourrier, on fait le plein de munitions et on monte dans l'hélico ! Le monde libre a encore besoin de vous: l'élite des forces spéciales. Vous l'aurez compris, Ubisoft, fort de sa belle franchise à succès, récidive avec une version 3 de son hit sur notre belle console next-gen.


C'est où qu'on va chef ?

Cette fois-ci, les Etats-Unis connaissent des problèmes dans leur "pré carré", à savoir l'Amérique centrale, et plus particulièrement le Mexique. Un groupe rénégat de généraux assoiffés de pouvoir tente de s'emparer de l'appareil étatique et s'en prend également aux intérêts américains dans le pays. En cette année 2013, le temps n'est plus à la négociation mais à l'intervention et le gouvernement US a décidé d'envoyer en urgence l'unité Ghost, afin de sécuriser le président mexicain et d'assurer au maximum la sécurité des ressortissants américains civils et militaires.

Vous voilà donc dans le treillis du Capitaine Mitchell, à la tête de vos 4 hommes surentrainés et assistés de moyens technologiques impressionnants. Vous "piloterez" votre soldat en vue subjective ou la troisième personne, selon votre convenance. Vous aurez accès à tout un panel d'armes très diversifié et vous serez aidé, dans votre tâche, par un système de communication/renseignement de tout premier ordre. Votre casque de combat est équipé d'une sorte de visée tête haute, à la manière des pilotes de chasse, qui vous permettra de visualiser objectifs, ennemis détectés ou encore informations diverses. Vous serez en communication constante avec le centre opérationnel qui vous donnera indications, objectifs et renseignements en temps réel. Tout cet arsenal vous sera plus qu'utile, pour venir à bout d'un mode "campagne" long et haletant. L'assistance fournie par vos 3 coéquipiers gérés par la console vous sera aussi plus qu'utile, ainsi que l'apport ponctuel d'appui feu terrestre et aérien (char et hélico de combat) que vous pourrez "commander" sous certaines conditions dans quelques missions.

Parmi les gadgets technologique à votre disposition, vous retrouverez le fameux fusil "loup solitaire" dont les amateurs de Ghost Recon 2 se souviennent très bien (fusil qui permet de tirer "dans les coins"), mais vous aurez également à votre disposition un dispositif de renseignement tactique plus qu'utile, à savoir le drone. Ce petit engin volant, dont vous aurez le contrôle total, vous permettra "d'éclairer" le champ de bataille pour vous et d'indiquer les positions ennemies avant tout contact.

Vous l'aurez sûrement compris, GRAW devient encore plus tactique que ses prédécesseurs. On s'approche en cela des stratégies de combat urbain mis en exergue par le jeu Full Spectrum Warrior, en moins pointu, mais avec l'aspect FPS en plus. On sent qu'Ubi a emprunté certains éléments du gameplay de Brothers in Arms pour l'intégrer à GRAW. Votre progression devra donc être prudente. Vous devrez analyser avec rapidité chaque situation et prendre la décision adéquate sous peine de voir vos hommes ou vous-mêmes se faire décimer. On n'est pas dans Quake4 ou Halo2. Le fonceur et défourrailleur ne survivra pas longtemps dans GRAW, même si quelques nouveaux mouvements "athlétiques" viennent agrémenter le gameplay. Il vous sera possible de vous jeter au sol à plas ventre ou en glissade à genou pour éviter des tirs ennemis. Vous aurez aussi la possibilité de vous coller aux murs afin de regarder discrètement à un coin de bâtiment ou par dessus un petit muret.


Et nos frères d'armes dans tout ça ?

Massacrer du pixel rénégat contrôlé par l'intelligence artificielle de la console, c'est bien... le faire avec des copains et/ou contre d'autres copains, c'est mieux ! Avec GRAW, vous ne resterez pas sur votre faim. Autant le solo est captivant, autant le Live est archi prenant.

Des myriades de modes de jeu seront à votre disposition, que ce soit en coopératif, en deathmatch ou en team deathmatch, le tout sur une quinzaine de maps plutôt bien foutues dans leur configuration et relativement vastes pour ne pas qu'on se marche sur les pieds. Le coop est par contre en deçà de ce à quoi les précédents Ghost Recon nous avaient habitués... Il n'y a que 4 cartes disponibles, formant un énigmatique chapitre 1 à débloquer dans les performances. Peut-être qu'Ubi nous gratifiera d'un contenu téléchargeable contenant les autres chapitre successifs ? La deuxième réserve que j'émettrais est le fait que les nouveaux mouvements possibles dans le solo ne sont pas possibles sur le Live, rapprochant par conséquent le jeu plus d'un Ghost Recon 2,5 que d'un Ghost Recon 3. Mais ne boudons pas notre plaisir, le Live est gratifié d'une absence quasi totale de lag et d'une gestion des lobbys classique, mais bien pensée. Par contre, un souci récurrent est parfois bien gênant: certaines connexions ne supportent pas le maximum de joueurs permis, ce qui se traduit par un "shootage" systématique d'une partie des joueurs dès le lancement de ladite partie... Espérons un patch correctif de la part d'Ubi.
Sinon, des petits plus ont également fait leur apparition, par rapport aux précédents opus. Vous aurez par exemple la possibilité de choisir une classe pré-définie pour votre avatar (sniper, mitrailleur, grenadier ou fusilier), ce choix vous donnant des bonus de précision avec certaines armes et dans certaines positions, mais vous conférant des malus pour les autres équipements. De même, toujours dans le registre de la configuration, vous aurez la possibilité de customiser le visage de votre avatar (bandana, casques de combat, lunettes, casquettes, maquillage-camouflage, etc...), apportant ainsi une petite personnalisation bien sympa.

La configuration des parties est elle aussi très complète: type de partie, classée/non classée, maps, temps imparti, types d'armes permises/non permises, etc... Cela va jusqu'au choix de la couleur des treillis !

Le seul absent (et non des moindres) est le choix de la langue. En effet, à moins d'avoir des amis ayant le jeu, il n'est pas possible de choisir des parties entre français. Vous tomberez donc sur la communauté internationale du Live, avec tout ce que cela peut comporter d'exotique avec certains énergumènes. Il vous faudra donc patiemment vous concocter une liste de nouveaux amis ayant le jeu pour vous retrouver et vous inviter les uns les autres.


Allez ! Montage-démontage d'armes bande de "couilles de loups" ! (sic! mon sergent-chef)

Ghost Recon Advanced Warfighter est indéniablement parmi les premiers jeux de notre chère 360 qui utilisent la haute définition. C'est beau à tomber par terre ! les textures sont d'une finesse incroyable, les particules lors des explosions sont innombrables, le tissu des treillis est saisissant de réalisme. On s'aperçoit immédiatement qu'on est en train de jouer sur une console next-gen'.

Il en va de même avec la profondeur de champ: on peut regarder au loin sans être limité par un brouillard cachant le décor, ou encore sans effet de clipping (décor apparaissant par à-coups). C'est également en celà qu'on voit la différence entre la xbox première du nom et la 360.

Les animations des personnages sont de bonne facture et correspondent à la qualité à laquelle nous a habituée Ubisoft avec les précédents Ghost Recon. Quelques petits plus ont été ajoutés, comme je l'ai dit précédemment, avec le plongeon ventre à terre, sur les fesses ou encore le tir de derrière murs et coins de murs, mouvements néanmoins absents du mode multi, afin de ne pas trop dénaturer la confrontation entre joueurs et d'éviter la prolifération du "camping" à outrance.

Le son en général n'est pas en reste non plus. Même si la claque technique est moins impressionnante que pour les graphismes, il n'en demeure pas moins que nous sommes totalement immergés dans la guerre urbaine. Les bruitages et les voix collent bien à l'action et sont empreints d'un réalisme certain.
J'aurais par contre, deux réserves à émettre sur cette dernière mouture de Ghost Recon. Elles ont déjà été formulées à propos des anciens épisodes de la série et sont toujours malheureusement les points faibles de ce jeu. D'une part, l'intelligence artificielle des coéquipiers gérés par la console lors du solo est parfois digne du QI d'une huître asthmatique. Ils se placent sous le feu de l'ennemi alors qu'on leur demande de se planquer derrière des caisses, ils se regardent en chien de faïence lorsqu'ils n'arrivent pas à trouver le chemin pour arriver à la destination à laquelle on leur a intimé l'ordre de se rendre et enfin, ils tirent comme des boeufs sur un ennemi planqué derrière un mur, en n'atteignant que le mur et jamais l'ennemi et sans chercher à le déloger d'une quelconque autre manière...

D'autre part, le deuxième truc qui énerve, c'est toujours cette impossibilité de franchir certains petits dévers de 30cm de haut ou certains buissons, aussi infranchissables qu'un mur...

Mis à part ces détails (car oui, il ne s'agit que de détails), le titre est très intuitif à prendre en main et sa jouabilité est excellente. les habitués retrouveront immédiatement leurs petits. Quant aux newbies s'attelant pour la première fois à un Ghost Recon, ils seront vite à l'aise dans leurs rangers.


Ghost Recon Advanced Warfighter n'est peut-être pas le sublime fantasme dont tous les gamers ont rêvé lorsqu'il a été annoncé et montré avec quelques screenshots à l'époque, mais il n'en demeure pas moins le titre le plus abouti de la série et se place indéniablement en tête des titres de guerre à légère vocation tactique et dont le souci du réalisme est poussé relativement loin. Ses qualités techniques le placent également parmi les jeux les plus spectaculaires visuellement parlant de notre Xbox360 et son succès sur le Live est indéniable.

Seule l'arrivée de Battlefield2: Modern Combat a quelque peu distrait la communauté du Live de GRAW, mais les puristes y sont restés fidèles et les parties n'en sont que plus endiablées, entre fans du titre. Bref, si voulez un bon jeu de guerre (très très légèrement futuriste) avec un solo et un multi bien foutus, n'hésitez pas, achetez GRAW.






+
- la haute définition
- un nouveau Ghost Recon, sur console next-gen de surcroit
- le solo et le multi

-- nouveaux mouvements "physiques" du solo impossibles en multi
- impossibilité de franchir certains buissons ou certaines bosses de 30cm de haut.
- éjection de certains joueurs lors de parties dont la connexion ne supporte pas le max de joueurs possibles.

Note online 16

Note offline 16

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tns-racing.forum2jeux.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jeux. :: Jeux Divers. :: Autres jeux. :: Divers.-
Sauter vers: