PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Test 360 Battlefield 2

Aller en bas 
AuteurMessage
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Test 360 Battlefield 2   Dim 16 Avr - 12:15

La vie, c'est comme un champ de batailles, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Sous la terre à peine remuée et les prairies encore verdoyantes, des milliers de petites merveilles peuvent se glisser subrepticement entre votre existence intense et une seconde beaucoup moins intense appelée aussi la mort. Portant des doux noms, ces légères surprises sonnent à vos oreilles telle la cloche du trépas. Embuscades, mines antipersonnel, grenades, pièges de bambou, napalm sont quelques-uns des mystères que peut dissimuler un terrain d'affrontement. Une énumération loin de susciter une folle joie et surtout loin de la boîte de chocolats originelle. Néanmoins, tout cela traité à travers le prisme vidéoludique prend une saveur quelque peu sucrée.


Transfuge direct de la série des Battlefied, menant une guerre féroce sur PC depuis quelques années remplie de suites, de dérivés et de remaniements, l'opus consoles qui nous intéresse aujourd'hui tend à se démarquer un tantinet afin de prendre un envol qu'il semble souhaitable. Mais où ce dernier peut-il trouver les arguments suffisants pour oser s'attaquer au paysage du FPS de salon, depuis longtemps étouffé par les dizaines et les dizaines de sorties annuelles, voire mensuelles ? Eh bien justement dans un dérivation des bases de ses aînés. Une contre-attaque digne d'un émissaire de la CIA sur le retour. Portant la lourde tâche de reporter sur consoles toute la démesure jouissive de ses modèles fidèles au PC, Battlefield 2 semble un tant soit peu démuni malgré un public déjà acquis à sa cause. C'est donc dans une sorte d'élan de courage que le titre de Dice change la donne et lorgne désormais davantage vers le mode solo, laissant quelque peu en repos la fureur du multijoueur online. En effet, pour la première fois dans la série, vous aurez le droit à une véritable trame scénaristique, permettant de mettre en place non seulement une cohérence générale, mais aussi un gameplay fortement axé vers une glorification d'une aventure solitaire relativement consistante. Oubliez les bêtes rixes sans saveur avec des bots sans réelle existence, simplement là pour se faire exterminer sauvagement et sans sommation. Non, désormais vous avez l'occasion de participer à une campagne dense agissant comme complément idéal à un espace de guerre de pixels internationale. Tout juste coiffé de votre casque aux couleurs discutables et écrasé par votre barda clinquant, vous êtes parachuté dans un conflit local, paradoxalement de grande importance, afin d'empêcher un envenimement de la situation. De fait, et au cours des différentes missions du jeu, vous pourrez incarner l'ensemble des camps en présence, dans le but louable de vous faire comprendre chaque point de vue (grossièrement), et de renouveler l'expérience de jeu par la même occasion.


Le premier niveau offre une ambiance fantastique
Reposant sur un fond fort scripté, comme de nombreux titres mettant en scène des périodes guerrières, le titre d'EA vous place directement et intensément dans l'action, sans fioritures ni explications longuettes. Vous êtes vraiment parachuté, dans les deux sens du terme, au coeur d'un embrasement généralisé sans nettement savoir quelle est votre place dans ces scènes d'apocalypse. Vous voilà donc soudainement happé par les évènements, confronté à un niveau d'implication digne de Call Of Duty ou Medal Of Honor, semblant réutiliser méthodiquement, mais avec talent, les codes du nouveau cinéma de guerre, de Il Faut Sauver Le Soldat Ryan à La Chute du Faucon Noir. Tout est mis en place pour jeter en avant les sensations, la fascination face au spectaculaire, et surtout la sublimation de scènes de bravoure titanesques. D'autre part, les diverses ambiances en accord avec les environnements traversés, jouent énormément dans l'attrait que l'on ressent pour le soft. Des premiers niveaux sous une neige harassante masquant le danger par la douceur des flocons, à ceux se déroulant dans les étendues sèches du Moyen-Orient baignées d'un soleil éblouissant, chaque ville ou pays traversés sont autant d'instants d'adrénaline pure ou la beauté et l'action entrent en corrélation. En effet, la réalisation de Battlefield 2 s'avère on ne peut plus convaincante, plaçant l'accent sur la retranscription de la violence d'un conflit par des effets d'explosions magnifiques et surtout "puissants". Néanmoins, dans ce flot de fureur, il ne faudrait pas oublier de s'arrêter quelques secondes sur des textures particulièrement réussies et une fluidité générale ne souffrant aucunement de la débauche inconsidérée du titre. Malgré tout, le tableau n'en est pas rose pour autant, noirci principalement par des carences inscrites dans les domaines de l'animation et de la gestion des corps. Souffrant d'une décomposition des mouvements assez raides et d'une démarche un peu pataude, nos amis en kaki ne sont pas plus dignes dans la mort. Epousant peu la forme des endroits où ils s'affaissent, il leur arrive le plus souvent de se montrer dans des postures assez risibles, jambes flasques et très tatillonnes dans leur volonté de se placer naturellement, ou encore paraissant reposer sur un escalier invisible tant leurs contorsions sont étranges. Bien plus abouti que les versions 128 bits, cet opus Xbox 360 sublime les textures originelles sans pour autant profiter pleinement des capacités de la console de Microsoft. Certes les effets de lumière s'avèrent plus crédibles et la modélisation est bien plus fine, mais on était en droit d'attendre tout de même une évolution plus impressionnante d'un jeu vendu 70 euros.


Allo ? Oui, non, là je suis en train d'éliminer des snipers. Oui, je passerai chercher du poulet !
Et que dire de leur I.A. Rarement des ennemis et par extension des coéquipiers avaient atteint un tel niveau d'imbécillité chronique. Non qu'ils agissent de façon inconsidérée à longueur de temps, parvenant même à surprendre lors d'un assaut coordonné, mais ils se laissent parfois emporter par des accès de délire. Par exemple, il arrive souvent que deux adversaires se trouvent agenouillés face-à-face tout en se tirant furieusement dessus sans même se toucher, sans parler de vos compagnons qui ne se cachent même pas face à une horde de soldats du camp opposé, préférant se faire prendre à revers plutôt que d'opérer un repli, ou juste se tourner. Un écueil qui nuit quelquefois à l'immersion, mais qui passe "relativement" inaperçu tant on se fond dans le rythme général. Au registre des points négatifs, vous aurez également à subir les fourberies de la technologie, nettement en avance chez vos antagonistes. En effet, ceux-ci semblent avoir mis au point un système de téléportation plutôt avancé, au vu de leurs apparitions impromptues n'importe où et n'importe quand. Si l'on reste dans de la pure logique lorsqu'ils surgissent lors d'un parachutage, idéalement mis en scène par ailleurs, on saisit nettement moins un encerclement alors que les routes autour de vous sont sécurisées et que vous n'y aviez encore croisé personne il y a deux secondes de cela. Un détail pas vraiment gênant en soi, mais qui montre que le produit final aurait pu être bien plus fignolé. Toutefois, le soft de Dice parvient à soudainement renverser la vapeur dans son sens grâce au système astucieux du "transfert immédiat". Sous cette appellation digne d'un film de science-fiction de série Z ou d'une harangue de Bioman Rouge, se cache en réalité le petit secret de Battlefield 2. Lors des batailles que vous aurez à disputer, il vous arrivera parfois de vous trouver dans des situations périlleuses parce que vous ne possédez pas l'unité qui convient dans ce genre de cas. Au lieu de vous mordre les doigts d'avoir choisi un artilleur pour prendre d'assaut un complexe exigu, vous pourrez à tout moment, si tant est qu'aucun obstacle n'obstrue votre vision, prendre le contrôle d'un autre type de soldat. En fait, il vous suffira de visualiser l'icône de ce dernier à travers votre viseur, qui affichera alors une surbrillance et deviendra d'un blanc profond. A ce moment précis, et à l'aide d'une simple touche, vous passerez immédiatement dans le corps de votre coéquipier sous couvert d'un effet graphique dynamique et très sympathique, rappelant quelque peu l'accélération brutale de NFSU 2. Une idée intéressante qui offre des possibilités stratégiques, certes limitées, mais réinjectant un intérêt constant dans les nombreux combats que vous mènerez.


Le mode défi vous permet de vérifier si vous avez les compétences suffisantes pour être un soldat
D'autre part, il existe également un système d'attribution de grade, on ne peut plus classique, mais poussant à la performance et légitimant les efforts que vous avez pu faire en pleine bataille. Plus précisément, vous obtenez des points suivant le nombre de personnes exécutées de vos propres mains, prenant également en compte la manière dont vous avez mené les assauts. Si par exemple vous êtes parvenu à tuer dix militaires de suite en un seul coup et sans vous faire toucher, vous serez gratifié d'une médaille, mais surtout d'un amas de points non négligeable. Sachant qu'ensuite ce sont ceux-ci qui vous donneront accès à plus ou moins d'étoiles lors du débriefing, elles-mêmes nécessaires à la montée en grade. Toutefois, ces points ne seront que secondaires si vous mettez trop de temps à boucler vos objectifs, ou si vous perdez trop d'hommes sous le feu ennemi. Au final, tous ces sacrifices aboutissent donc à une promotion vous apportant une augmentation de vos chargeurs et bien d'autres bonus pratiques. On s'aperçoit donc sans mal que le mode solo est loin d'être secondaire, ce qui n'est pas un mal à la vue du peu de variété du multi. Seulement axé sur les modes "conquête" et "capture de drapeau", il fait pâle figure face à la volonté de diversité que montrent les jeux à possibilités online ces temps-ci. Pourtant, il n'en reste pas moins que les cartes présentes se révèlent intelligemment pensées, laissant libre cours à des initiatives personnelles débridées et proposant surtout une multiplicité d'appréhensions tactiques plus qu'agréable. Maintenant, reste à espérer que de nouvelles maps feront leur apparition et que des variations seront apportées quant aux principes de base, sans quoi la communauté de BF 2 risque de s'essouffler bien vite. Les moments d'anthologie sont tout de même légion et l'on passe de longues heures intensives à traquer ses adversaires sans autre but que la mort. On prend donc malgré tout du plaisir dans notre cheminement au sein du jeu de Dice, et c'est bien là le principal. Over.

Graphismes
Malgré la puissance de la Xbox 360, Battlefield 2 ne profite pas pleinement des capacités de son hôte et, tout en étant de grande qualité graphique, ne parvient pas totalement à convaincre. Souffrant également de défauts d'animation et de positionnement des corps, il n'en reste pas moins que ce titre affiche des décors très jolis, et surtout des ambiances, loin d'être oniriques, mais qui charment sans peine. D'autre part, aucun souci de fluidité n'est à remarquer.
16/20

Jouabilité
Doté d'une prise en main exemplaire et intuitive tout en proposant des idées intéressantes, Battlefield 2 se montre quand même perfectible sur la physique des véhicules et des êtres humains. Les premiers s'avèrent en effet bien trop "légers", braquant avec violence et surprenant souvent lors de virages un peu secs ou de demi-tours impromptus. Les seconds quant à eux se voient affublés d'une sorte d'inertie étrange ressemblant un peu à celle des premiers jeux de plate-forme. Du coup il est souvent difficile de s'arrêter net, ce qui est embêtant au bord d'une falaise.
14/20

Durée de vie
Le mode solo, sans être particulièrement long, vous tiendra en haleine un bon moment, d'autant qu'il est accompagné de "défis" thématiques, vous permettant de tester vos compétences dans telle ou telle activité. Mais c'est bel et bien le mode online qui vous prendra le plus de votre précieux temps. Relativement pauvre au niveau des principes de jeu, il n'en reste pas moins prenant et dynamique, comportant des maps très intéressantes.
15/20

Bande son
Autant les compositions musicales, emphatiques, épiques et rappelant certaines productions cinématographiques, passent très bien, autant les doublages français manquent cruellement de crédibilité. Les effets sonores, quant à eux participent activement à l'immersion globale et donnent à ressentir la violence du champ de bataille.
15/20

Scénario
-


Note Générale

Malgré des problèmes évidents de finition (animation et I.A) et un mode multi bien moins passionnant qu'on aurait pu le croire, Battlefield 2 est vraiment un jeu digne du plus grand intérêt. Jouable, particulièrement réussi graphiquement, comportant de bonnes idées et surtout immersif, il surpasse bon nombre de FPS consoles pourtant plus emblématiques. BF2 réussit donc son entrée sur consoles avec un certain brio, même s'il est regrettable de ne pas avoir pu bénéficier d'un titre totalement fignolé. Dommage, surtout au prix de vente de cette version Xbox 360.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   Jeu 4 Mai - 1:33

Bien connue des joueurs PC, la franchise Battlefield se faisait désirer sur consoles à cause de son principe résolument tourné 100% vers le multijoueurs. Avec l’avènement du Xbox Live, EA n’avait plus d’excuses de ne pas proposer aux joueurs sur consoles cette série qui a connu un succès certain chez les PCistes. Reste à savoir si ce Battlefield 2 : Modern Combat, déjà sorti en version Xbox, n’a pas perdu de saveur en route et tire profit de la puissance next-gen de la Xbox 360.

DICE a pour le passage du PC aux consoles de salon, concocté un petit mode solo qui plonge le joueur au cœur du conflit au Kazakhstan. Les trois forces en présence sont les Américains, les Kazakhs et les Chinois .Chaque mission débute par un reportage des deux forces en présence qui expriment leur point de vue sur l’évolution de la situation actuelle. Vous incarnerez tout à tour les différents camps et vous choisirez même à la fin du mode campagne quel camp vous souhaitez voir gagner le conflit.

A l’instar des autres jeux estampillés EA, les objectifs et les événements qui s’y déroulent sont fortement scriptés ce qui permet d’immerger un temps soit peu le joueur dans l’action car entre elles, les missions ne sont pas reliées par un scénario des plus élaborés. Parmi les principaux points forts de la de la franchise Battlefield, on trouve la possibilité de prendre place dans de nombreux véhicules et de manipuler un bonne trentaine d’armes différentes. A contrario d’autres jeux, les véhicules ont une très grande utilité car ils permettent de faire la différence sur les grandes maps afin de prendre l’avantage décisif en mode Conquête. La panoplie des véhicules est assez impressionnante allant de la simple jeep à l’hélicoptère de combat en passant par la moto neige. On trouve toujours un type de véhicule permettant de se déplacer via la mer, la terre ou les airs. Chaque véhicule dispose de son propre armement et on note des différences dans la conduite d’un engin à l’autre mais le tout reste toujours très maniable. Et puis, si le coeur vous en dit, vous pouvez toujours écraser vos pauvres adversaires qui se déplacent à pied.

Concernant l’armement, les classiques pistolet en tout genre, kalachnikov et autres lance-roquettes sont toujours de la partie mais on trouve également des armes plus spéciales comme le marqueur laser, les mines télécommandées, les grenades phosphorescentes. De plus, les maps sont jonchées de diverses tourelles fixes et même de missiles air-air des plus efficaces contre les hélicoptères. Les différentes armes sont bien modélisées et possèdent leurs propres caractéristiques. Cependant votre armement ne dépend pas de vos trouvailles sur le champs de bataille mais du type de soldat que l’on choisit avant chaque réapparition. Il existe cinq types de soldats, allant du fantassin de base avec son fusil mitrailleur/lance-grenade au soldat de soutien disposant d’une sulfateuse des plus redoutables. Pour les amateurs de camping, on trouve bien évidemment le sniper toujours aussi efficace, l’ingénieur sera à n'en douter un choix judicieux contre les véhicules, car disposant d’un lance-roquette et de mines mais aussi d’un pistolet de soudage bien pratique pour réparer les véhicules alliés endommagés. Enfin, le dernier type est celui des forces spéciales, apprécié pour sa discrétion avec une mitrailleuse silencieuse MP5 et des mines «collantes» qui se déclenchentà distance, très pratiques contre les chars d’assauts.

Là où DICE a sauvé le mode solo c’est en donnant au joueur la possibilité d’incarner chaque homme de votre camp n’importe où sur le champ de bataille. Pour cela, il vous suffit de viser le soldat que vous voulez incarner et de presser sur la touche X. A ce moment, vous êtes projeté via un effet qui n’est pas sans rappeler à certain l’effet de boost dans NFS Most Wanted.
Ce système permet d’appréhender de manière globale le champ de bataille et de faire face à n’importe quelle situation en choisissant le type de soldat adéquat en fonction de l’action présente.

Si les missions se veulent variées mais classiques pour un jeu du genre (protéger une zone, détruire tel objectif…), les décors sont un peu répétitifs et manquent de contraste. A chaque fin de mission, un debriefing sous forme de statistiques vous indique le nombre de victimes ennemies et alliées, le temps écoulé…..Plus vos stats seront bonnes, plus vous gagnerez des points qui en plus d’améliorer votre grade, vous permettront de débloquer de nouvelles armes. Enfin, en plus du mode campagne, on trouve également un mode challenge dans lequel vous participez à divers challenges allant de la course de véhicules, en passant par une limite de victimes à atteindre avec une arme donnée jusqu'à une sorte de course à temps limité durant lequel vous devrez atteindre un soldat sur la carte via le système de changement de corps. Là encore, vous serez gratifié de récompenses pour chaque challenge remporté

Si du point de vue graphique, Battlefield 2 a su tirer parti de la Xbox 360 comparé à la version Xbox, on ne peut pas en dire autant des animations qui restent raides et pas toujours très fluides. De même, l’IA aussi bien des ennemis que de vos coéquipiers est très loin des standards actuels. Le syndrome de "je tire comme un malade contre un mur" à encore frappé. Cependant, ce problème d’IA est atténué tant on se fond dans le rythme général soutenu. Autre soucis d’ordre technique, les apparitions de vos ennemis sont quelques fois assez déroutantes. Si l'on reste dans de la pure logique lorsqu'ils surgissent lors d'un parachutage, idéalement mis en scène par ailleurs, on saisit nettement moins un encerclement alors que les routes autour de vous sont sécurisées et que vous n'y aviez encore croisé personne il y a deux secondes de cela.

Autant le dire tout de suite, même si ce mode solo est sympathique, il ne constitue qu’un bon entraînement préalable pour profiter pleinement du mode multijoueur qui constitue le coeur de ce Battlefield 2 : Modern Combat. Le mode online via le Xbox Live permet à 24 joueurs de s’affronter sur une dizaine de cartes et cela sans aucun lag (ou très rarement). Ces dernières se révèlent intelligemment pensées, laissant libre cours à des initiatives personnelles débridées et proposant surtout une multiplicité d'appréhensions tactiques plus qu'agréables.

Ceux qui connaissent Battlefield version PC seront contents de retrouver un mode Conquête où deux équipes s’affrontent pour prendre le contrôle des nombreux drapeaux. Plus votre équipe domine les drapeaux et moins le camp adverse aura de points qui permettent aux joueurs de revivre. Un mode capture de drapeaux est également de la partie, vous devez chercher le drapeau dans la base ennemie et le ramener chez vous. Le souci est que ces deux modes de jeu sont assez tactiques et qu’une communication efficace entre les différents membres d’une même équipe est primordiale, seulement il existe des problèmes de son récurrents qui font que tous les joueurs d’une même équipe ne peuvent pas forcement être entendus par tous. De même, on note quelques problèmes de déconnexions. Espérons que le patch d’ores et déjà prévu par EA et DICE arrive au plus vite afin de rendre optimale l’expérience online de Battlefield 2. Autre regret, il n’existe pas de lobby avant les parties, endroit ô combien apprécié par les joueurs pour discuter avant les batailles.

Les amateurs de challenges seront ravis d’apprendre qu’il existe également un système d'attribution de grade. Ainsi, vous monterez en grade suivant le nombre de victimes que vous effectuerez mais aussi suivant la façon dont vous mènerez les assauts. Si par exemple vous êtes parvenu à tuer dix militaires de suite avec un seul chargeur et sans vous faire toucher ou alors à tuer quatre ennemis au fusil sniper avec un seul chargeur, vous serez gratifié d'une médaille et d’un certain nombre de points nécessaires à l’obtention du grade suivant.

Au final, Battlefield 2 : Modern Combat se révèle être un bon jeu surtout pour son mode multi même si tout n’est pas parfait. Le mode solo n’est pas dénué d’intérêt et constitue quelque part une bonne surprise mais ne peut justifier à lui seul l’achat du jeu. On pourra toujours regretter qu’outre une amélioration graphique notable, cette version 360 n’apporte pas de réelles nouveautés par rapport à la version Xbox sortie il y a près de six mois. Ceci dit, Battlefield 2 reste un jeu à conseiller fortement aux fans de FPS possédant le Xbox Live Gold.
LES PLUS

un mode solo

pas de lag sur le Live

graphiquement amélioré par rapport à la version Xbox

LES MOINS

pas assez de nouveautés

pas de lobby

problèmes de son et déconnexions sur le Live

15/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   Dim 14 Mai - 20:25

Il y a quelques (nombreuses) années, sortait un jeu sur PC qui fit sa petite surprise : Battelfield 1942. Certes peu intéressant en solo, mais en multijoueur le titre de Dice posait là un nouveau genre. Le principe était pourtant simple : un FPS classique, dans l’univers de la seconde guerre mondiale. Le tout dans des cartes gigantesques, avec de multiples véhicules et des dizaines de joueurs. Pas étonnant de voir alors débarquer un second épisode, qui de surcroît se voit porté sur toutes les consoles de salon. Mais Battlefield 2 : Modern Combat est-il vraiment à la hauteur de sa version PC ?

Inutile d’y aller par 4 chemins, la campagne solo n’est pas forcément ce qu’il se fait de mieux actuellement, mais ce qu’il y a de pire non plus. Le monde est divisé entre plusieurs factions gentilles ou méchantes et vous allez vous retrouver au beau milieu de cette guerre pour préserver la paix dans le monde. Ok, j’exagère un peu, car après tout il y a une petite histoire, mais franchement on n’y prête que peu d’attention.
Pourtant la campagne de Battlefield 2 : Modern Combat surprend. Tout d’abord grâce à des missions qui ne se limitent pas toujours à simplement flinguer tout le petit monde d’en face. Par exemple : on devra faire exploser des sous marins et des bunkers dans une zone donnée. Moi qui m’attendait juste à une succession de zones de combats où il aurait fallu flinguer tout ce qui bouge, j’ai été un peu surpris. Pour autant le principe de base reste le même : on avance, on flingue, on remplit l’objectif et direction le chekpoint suivant pour un nouvel objectif et des renforts. Mais bon, c’est suffisamment plaisant, bien mis en scène, avec son petit lot d’adrénaline et pas forcément aussi facile qu’on le croit, pour nous surprendre.


L’aspect graphique et sonore y est d’ailleur pour beaucoup, sans lui l’ambiance ne serait pas du tout la même il faut bien l’avouer. Ca explose, ca tire dans tout les sens et vos enceintes vous le font savoir. Bref le titre est plutôt bien réalisé, correct et propre. Pourtant c’est pas exceptionnel non plus, il y a beau y avoir des petits détails bien sympathiques, comme les impacts de balles sur les murs, globalement le jeu reste bien en dessous de ce que la 360 est capable. On va certes pas s’amuser à comparer l’aspect technique du jeu avec la version Xbox, puisqu’il est vrai que la petite sœur aurait bien du mal à faire fonctionner tout ça. Et puis personnellement, je trouve pas ça très beau comme jeu, désolé. Et je vous passe mon avis sur l’animation me donnant l’impression que les personnage se déplace avec un balai dans le c…
Pourtant j’ai signalé un jeu pas forcement aussi facile que ça, l’IA serait-elle exceptionnelle ou du moins à la hauteur ? Et bien on pourrait penser que oui, notamment dans la première mission de snipers où l’ennemi semble être très doué pour se planquer et vous sniper. Grave erreur, puisqu’ils sont lâchés à un endroit précis et de manière scripté, ensuite ils ne bougent guère de leurs positions, mais se mettent tout de même à couvert de manière régulière (trop même). Tiens, d’ailleurs, en parlant de scriptage du jeu, si globalement c’est plutôt sympathique, il faut avouer que voir des ennemis apparaître derrière nous, alors même que l’on vient de nettoyer la zone, à de quoi nous énerver quelque peu. Pire, on peut même voir des ennemis apparaître dans une impasse et devant nos yeux. Quant à vos alliés, ils ne sont guère plus intelligents, sauf qu’eux au moins ils arrivent de manière logique en étant parachutés, tout comme vous en début de mission. Du coup vous aurez plutôt tendance à compter sur vous-même et vous servir de vos alliés comme une possibilité de changer de type de personnage durant des coup dur qui ne sont pas rare.

Battlefield 2 : Modern Combat, c’est avant tout un FPS multijoueur. Et en tant que tel, on s’attendait à un aspect solo reprenant ce même gameplay et cela sans le moindre changement. Et il est vrai qu’autant durant la campagne que sur le live, le gameplay général ne change pas d’un pouce hormis une seule différence : le « transfert immédiat ». Le principe consiste à viser un allié et d’en prendre le contrôle d’une simple pression du bouton « X ». Ca peut sembler gadget, et pourtant ça devient très vite un réflexe tant les développeurs semblent avoir mis cette possibilité en avant dans la campagne. Il n’est en effet pas rare de se retrouver dans une situation où votre personnage actuel n’est hélas pas du tout fait pour cette situation. Par exemple, dans la première mission on nettoie une zone à grand coup de M16, sauf qu’ensuite viennent des tanks et alors là bien sur vous avez l’air bien con avec votre fusil. Coup de bol, ou plutôt non puisque le jeu vous donne en renfort des soldats en rapport direct avec la situation, quelques ingénieurs armés de lances roquettes sont parachutés. Du coup on vise l’un d’eux, on en prend le contrôle et adieu les tanks. Et franchement c’est vraiment fun, pratique et très souvent mis en avant dans le jeu.


Pour autant le reste du gameplay est très fortement orienté FPS classique et bourrin. Et c’est là que les choses se gâtent, surtout sur le live. Faut dire que les années ont passées et que bon nombre de FPS sont sortis et on fait plus ou moins évoluer les choses. Soyons clair, ici pas question d’être aussi discret qu’un ghost. Il faut être rapide, frapper vite et fort, et tant pis si ça semble irréaliste. Vous avez déjà vu un soldat avec un lourd bardât sur le dos courir le 100 mètre à longueur de partie ? Vous avez déjà vu un soldat allongé avoir la capacité de bouger et de réagir comme s’il était à genou ? Vous avez déjà vu un sniper capable de visé en pleine course, ou tout en se déplaçant, sans le moindre soucis ? Et bien c’est ça Battlefield 2 : Modern Combat, un gameplay FPS trop classique, accusant le poids des âges, mais surtout un grand irréalisme.
Et moi qui critique parfois G.R.A.W d’avoir perdu en tactique, pour le coup dans Battlefield 2 : Modern Combat il n’y en a absolument aucune hormis celle du surnombre pour prendre un point de la carte. J’ignore comment est la version PC, mais ce qui est sur c’est que sur 360 les parties live ne sont que de grosses boucheries sans la moindre tactique ou stratégie. Enfin si, la seul tactique la plus poussé que j’ai put voir, c’est de parachuter des snipers sur les toits d’immeuble ou sur des collines très éloignées surplombant la carte. Inutile de vous planquer de manière intelligente, comprenez en vous allongeant (par exemple) au sol dans un buisson, car c’est encore la meilleur solution de vous faire flinguer. La raison ? Un joli cercle rouge au dessus de votre tête, et un radar qui réagit au moindre de vos mouvements. Alors certes, pour voir le dit cercle il faut que votre adversaires soit dans votre ligne de vision et à une distance assez proche. Du coup le jeu fait la part belle au planque derrière un simple mur, mais surtout au snipe. Les snipers sont en effet les seuls capables de se planquer assez loin pour ne pas être vu et de zoomer pour voir un adversaire. Et cerise sur le M16, le jeu étant hyper réaliste, vous pouvez shooter un type en pleine course sans le moindre soucis, avec une précision incroyable et avec une réactivité énorme, même en étant allongé.
Les véhicules quand à eux représentent des outils surhumains qu’il faut éviter si l’on est pas ingénieur ou sniper ayant un système de visé laser encore utilisable. Pour les autres, trouvez vous un véhicules d’urgence ou déclenchez un tir d’artillerie si vous arrivez à atteindre l’antenne satellite. Autrement dit, vos chances de survies à pied ne dépassent pas la distance entre votre base et la première zone à capturer, et rare sont les fois où vous arriverez à enchaîner plus d’un frag. Sauf avec une grenade ou en campant en étant un sniper qui se grille quelques merguez.

Alors je critique, je dis ceci et cela. Pourtant je dois admettre une chose : l’aspect Xbox Live du titre y est malheureusement pour beaucoup. Car pour être tout à fait honnête, je ne suis pas sur que je ferais exactement le même constat s’il était possible de créer son propre serveur et de jouer entres potes et avec des gens que l’on connaît. Et oui, car la principale raison de ce constat de manque de stratégies et de bourrinages intensifs dans ce jeu est tout simplement que l’on ne joue que sur des serveurs dédiés et rien d’autres. Principale et unique qualité de la chose : le jeu ne lag pas un pouce sur le live. Mais la contrepartie est lourde, puisque généralement on se retrouve avec des joueurs inconnus et souvent étrangers. Et le fait de pouvoir inviter un pote n’y change hélas pas grand-chose car où votre serveur est aussi désert qu’en Irak, ou il est aussi surpeuplé que la population de Tokyo. J’allais aussi oublier le système de votes qui, même si c’est une excellente idée à la base, a pour effet que bien souvent on joue sur les mêmes cartes et dans le même mode de jeu. En même temps avec seulement deux modes disponibles, conquête et capture de drapeau, on peut pas dire qu’il y est du choix au contraire de la vingtaine de cartes disponibles.
Résultat de l’équation : grosse boucherie en ligne se contentant de l’unique tactique suivante, être en surnombre sur le point à conquérir. Quant au sniper, c’est camping et compagnie. Les fans de jeu bourrin y trouveront peut être leur jeu, mais personnellement je m’y suis bien ennuyé à la longue.



Verdict :
Malgré le fait que j’ai pas du tout aimé ce portage 360 de Battlefield 2 : Modern Combat, j’arrive tout de même à la conclusion qu’il s’agit là d’un jeu comme EA sait nous les faire. Un jeu sympathique, fun, correct, surprenant en solo, mais décevant en multijoueur.
Voilà ce que l’on retiendra du titre. Un jeu loin d’être le hit attendu comme on aurait aimé qu’il soit à l’instar de sa version PC. Surtout qu’avec les jeux à venir, je doute vraiment que Battlefield 2 : Modern Combat laisse une trace marquante de son passage sur Xbox 360.


Solo : 15/20

Graphismes : 16/20
Jouabilité : 16/20
Scénario : 14/20
Durée de vie : 15/20
Live : 15/20
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
weckfield
Modo
Modo
avatar

Nombre de messages : 215
Age : 55
Localisation : Bray
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   Ven 19 Mai - 21:28

j'apprends aujourd'huiqu'un tournoi de clans francais sur battlefield va demarrer. j'aurais plus de details ds les jours a venir. est ce que cela vous interesserait il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   Sam 20 Mai - 11:19

Salut Weckfield, juste déplace ta question sous rendez-vous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   Lun 22 Mai - 21:04

Après avoir fait un tour sur Xbox première du nom l’hiver dernier, voici que la célèbre série de Dice fait son apparition sur 3 60. On aurait pu espérer que cet épisode soit plus proche de la version pc que celle sortie sur console mais il n’en est rien. Il s’agit d’une repompe de la version Xbox gonflée aux hormones next gen !

Ainsi, ce Battlefield 2, reprend les mêmes éléments qui ont fait le succès de la série sur console, une vraie campagne solo, avec des missions scénarisées et un mode multi plus traditionnel. Je rappelle que sur Pc, il n’y a pas vraiment de campagne solo, mais seulement l’ajout de bot sur les cartes multi, alors évidemment mieux vaux pour celui qui n’a ni Internet ou le Live qu’une campagne solo digne de ce nom ait été ajoutée, car les bots se révèlent bien souvent des boulets incapable de donner un vrai plaisir de jeu.

La campagne solo de cet épisode, est plutôt dynamique, elle nous amène sur diverses missions, avec des objectifs souvent mis à jour en cours de route, comme la protection d’un convoi, de techniciens piratant les systèmes ennemis pendant que ces derniers font leur maximum pour nous repousser, ou bien l’attaque surprise et en force d’ennemis sur une position fraîchement acquise obligeant ainsi votre escouade à résister et protéger l’endroit.
Il s’agit d’une campagne qui vous donnera du fil à retordre et qui vous fera visiter du pays, que ce soit dans la neige, dans le désert, ou en ville, tout votre résistance de soldat sera mise à dure épreuve.

Graphiquement, c’est très jolie, pas extraordinaire, mais on aurait pu craindre le pire de la part d’un jeu issue de la génération old-gen. Alors évidement ce n’est pas vraiment un titre next-gen non plus mais une version surboostée l’ancien moteur. Et cela donne des choses pas mal du tout, textures et effets de lumières plutôt convaincant, modélisation des armes et véhicules franchement réussis. Et puis il y a les effets météos, tel que la neige ou la pluie qui sont là aussi d’excellente facture et qui améliorent l’immersion, à défaut de vous garantir une parfaite visibilité et donc de vous faciliter vos taches de conquêtes ! Il faut noter que le jeu est fluide, malgré le nombre de joueurs à l’écran, de véhicules, ou d’explosions tout azimut !

Car le véritable plaisir que procure la série Battlefield est d’avoir le sentiment que l’on est plongé dans une guerre totale, que les moyens de destructions mis en œuvre que se soit sur terre, air et mer et colossale, le danger est partout et que seul votre bravoure ou le travail d’équipe permettra de remporter la victoire !

Les cartes sont très grandes et sont ouvertes une attaque peut venir de partout, il faut avoir l’œil vif si vous souhaitez survivre, du moins mourir pas trop souvent ! Car le principe du jeu est là : 2 camps des points sur la carte à dérober au camp adverse pour s’approprier la victoire ! Chaque fois que vous mourrez vous revenez à votre camp en espérant qu’il y aura des véhicules terrestres ou aérien pour vous permettre de repartir illico presto au front ! Car Battlefield est un jeu résolument orienté vers l’arcade, que ce soit dans la gestion des dégâts, dans le déplacement du personnage ou dans le comportement des véhicules ! Tout est fait pour que vous preniez le maximum de plaisir en un minimum de temps.
Inutile d’avoir appris des manuels entiers de pilotage de tel ou tel véhicule, ici c’est marche avant/arrière tourner droite/gauche et en avant la musique ! Le but est de prendre le plus de fun possible sur tout les engins disponible, toutes les armes pour aller à l’essentielle : se foutre sur la gueule ! Car rien n’est plus jouissif que de prendre part à une escarmouche ou cela tire de partout ou il faut se frayer un chemin entre les explosions et les balles qui fusent autour de vous !

Mais le vrai plaisir de Battlefield vient de son mode multi qui a déjà fait le bonheur des joueurs PC depuis 2002, faisant de cette série la plus jouée sur le net après Counter Strike ! Il était donc naturel que ce jeu débarque sur le Xbox Live, environnement tout adéquat aux combats d’équipe à équipe !

Car le très grand avantage des parties de Battlefield jouées sur le Xbox Live par rapport à celle sur Internet sur PC est que normalement tout le monde dispose d’un micro casque et l’utilise ! Cela rend la guerre bien plus joyeuse et conviviale ! Et surtout pour le travail d’équipe absolument indispensable dans ce jeu. En effet pour prendre les positions ennemies, y aller seul en fonçant dans le tas, demande beaucoup de baraka et inutile de dire que face a des ennemis placé derrières, mitrailleuses lourdes, tanks et autres hélicoptère, il vous faudra une certaine dose de dextérité et une petite aide du tout puissant est dans ce cas toujours la bienvenue !

Le jeu propose deux modes de jeu, le premier est le mode « Conquête », qui est le mode de jeu traditionnel à Battlefield depuis le premier épisode « 1942 ». Chaque équipe part avec un capital de tickets, quand vous ou un de vos coéquipiers meurt, l’équipe perd un ticket. La première équipe a avoir perdu tout ses tickets ou a en avoir le moins lorsque le temps est écoulé perd la partie. Pour compliquer le tout il y a sur la carte des points de contrôle à capturer car l’équipe qui détient la majorité de ces points, fait chuter de façon continue le nombre de ticket de l’équipe adverse.

Le second mode de jeu, est bien plus conventionnel car il s’agit d’un « Capture the flag » nommé « Capture », où l’on doit s’emparer du drapeau ennemi en s’infiltrant dans la base ennemie pour le ramener dans votre propre camp. A la fin de chaque partie l’équipe qui gagne est celle qui a capturé le plus de drapeau.

Dans la version PC de Battlefield 2, il y a la possibilité de créer des petits groupes d’intervention, la possibilité également d’élire un commandant. Ce dernier a la possibilité de donner des ordres aux groupes d’intervention, pour attaquer, défendre des endroits qu’il précise, mais aussi d’envoyer des UAV pour révéler les positions ennemies, faire larguer des caisses de munitions et demander un tir d’artillerie. Tout cela disparaît dans la version console, puisqu’il ne reste que le tir d’artillerie ! Quel regret !

Autre regret si la version PC permet jusqu’à 64 joueurs, la version console se limite à 24, pour de la guerre totale on repassera !

Malgré tout cette version console, est très prenante en Live, et parvient à nous scotcher à la manette pour encore et toujours une dernière partie pour la route, et finalement nous entraîne tout au long de la nuit, avec les nouveaux potes que l’on vient de se faire entre deux sacs de sable et une mitrailleuse lourde.

V E R D I C T

Solo
16

Live
16
Au final, cette version Battlefield 2 : Modern Combat sur 360 est convaincante sur le plan de la technique mais est la copie conforme à la version old-gen. Si bien que si vous possédez déjà l’ancienne version inutile de vous ruer dessus ! Quant aux autres ils découvriront un jeu efficace en solo, et surtout terriblement accrocheur en Live. Entraîné dans les affres de la guerre à 24, vous risquez de passer de nombreuses nuits en compagnie de la boite blanche ! On regrettera tout de même que cette version, n’empreinte pas tout les éléments qui ont fait le succès de la version PC, à savoir, le Commandant et la possibilité de créer des petits groupes d’intervention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHAMOUSSE
Maitre Jedi
Maitre Jedi
avatar

Nombre de messages : 7541
Age : 43
Localisation : Genève
Date d'inscription : 23/10/2005

MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   Dim 4 Juin - 11:41

Test Battlefield 2 : Modern Combat
Sorti à la fin de l’année 2005 sur Xbox, Battlefield 2 : Modern Combat aura pris son temps pour sortir sur la nouvelle console de Microsoft. Un retard de quelques mois qui permet à Digital Illusions et Electronic Arts de proposer une version Xbox 360 remise au goût du jour graphiquement. Un ajout finalement bien maigre en comparaison de la concurrence.

Les versions Xbox et Xbox 360 du titre ne comptant que très peu de différences, seules les parties graphique et verdict du test Xbox ont été mises à jour pour correspondre à la 360.

La guerre, la vraie !

Battlefield 2 : modern combat reprend ce qui a fait le succès de cette série sur PC : des maps gigantesques, un gameplay simple, du combat en équipe et l’utilisation de nombreux véhicules disponibles aux points cardinaux de la carte. Le principe est on ne peut plus simple dans les deux modes de jeu que propose le soft, à savoir Capture the flag et le Contrôle de zones. Dans le premier, il vous suffira de voler le drapeau de l’adversaire pour l’emporter tandis que dans le second, il vous faudra maîtriser simultanément plusieurs zones pour faire diminuer le nombre de renforts de l’ennemi.

Cependant, contrairement aux Battlefield du PC, Dice a tenu à rendre la campagne solo vraiment consistante, nous évitant donc un simple mode multijoueurs avec des bots débiles. Le principe reste pourtant assez simple : le joueur incarne tour à tour les soldats des deux camps, à travers plusieurs missions et doit se débrouiller avec ce qu’il y a sur la carte pour éliminer l’armée adverse. Dès lors on avance tant bien que mal, secondé par des rangs entiers de combattants qui se lient à votre cause et qui partageront avec vous vos échecs et succès. Bien entendu, il vous est possible de changer de personnage à tout moment via une simple pression de bouton et un bon cadrage, après quoi vous vous retrouverez 100 mètres plus loin dans la peau d’un autre frère d’arme, technologie ici nommée transfert immédiat.

La discrétion ici n’est pas de rigueur. Mieux vaut privilégier l’approche rapide en groupe ou l’assaut à bord de véhicules. L’accent à d’ailleurs clairement été mis sur le spectaculaire puisque le moteur graphique est capable d’afficher de nombreux combattants simultanément, rendant les champs de bataille fort réalistes. La présence de véhicules offre au titre une dimension stratégique plus poussée, vous permettant ainsi de choisir entre tanks, hélicoptères, jeeps et d’adapter vos tactiques en fonction du terrain traversé (enneigé, urbain, désert,…). Ces phases en véhicules permettent surtout d’éliminer bon nombre d’ennemis simultanément, bien que vous ne soyez jamais à l’abris d’une roquette mal placée ou d’un sniper isolé…

Jouissif et amusant en solo, Battlefield 2 se révèle aussi bourré de petites erreurs qui viennent sensiblement entacher son gameplay. En dehors du manque de finition du jeu avec notamment la présence de malheureux bugs, on déplorera l’aspect parfois trop scripté de l’aventure mais également l’IA qui pêche par son manque d’efficacité, avec des ennemis pas débiles mais franchement pas doués de sens tactique, et quelques incohérences dues sans doute à des bugs comme l'apparitions d’ennemis, l'avancée de troupes douteuses… Fort heureusement pour nous, ces quelques défauts ne viennent pas trop nous déranger dans notre progression et on ne tardera pas à prendre beaucoup de plaisir au gré des batailles.

Notons aussi la présence d’un système évolutif des personnages. Ainsi, lorsque vous tuez un grand nombre d’ennemis ou opérez une action stratégique importante, vous vous verrez attribuer des points qui serviront à vous faire monter de grades. Ces grades débloquent en fait de nouvelles fonctionnalités assez intéressantes et qui faciliteront grandement votre progression. Notons par exemple la grandeur des chargeurs qui se voit augmentée ou la vitesse d'endurance de votre personnage.

Plus complet que son homonyme sur PC en solo, Modern Combat arrivera à vous tenir en haleine du début à la fin de l’aventure. Certaines phases de jeu se veulent d’ailleurs tellement jouissives qu’on hésitera pas à les recommencer. Reste que malgré toutes ses qualités, Modern Combat reste avant tout un jeu destiné au mode multijoueurs et qu’en tant que tel, il fait plutôt peine à voir face aux derniers titres. Plus de diversité aurait sans aucun doute amené plus d’intérêt, en solo comme à plusieurs et en la matière, Battlefield demeure trop classique pour s’imposer comme référence. Dommage.

En avant les recrues !

Côté jouabilité, c’est on ne peut plus simple et intuitif. Le jeu prend comme référence les meilleurs titres du genre et ça se voit ! On regrettera tout de même le léger temps d’adaptation à la conduite un peu particulière des véhicules et les quelques coups de lag en Live qui gênent parfois nos manœuvres, mais rien de bien grave fort heureusement.

En ce qui concerne la durée de vie, Battlefield 2 vous propose une véritable expérience de jeu en Live, tandis que le solo vous tiendra en haleine une bonne dizaine d’heures. Comme vous vous en doutez, l’intérêt est tout autre online étant donné que Battlefield est avant tout un jeu conçu pour le multijoueur et que l’IA des ennemis en solo n’est pas vraiment renversante, juste de quoi se faire la main avant de passer à quelque chose de plus consistant… Cependant, tout n’est pas rose dans le meilleur des mondes étant donné qu’on se voit tout de même cantonné à deux uniques modes de jeu : Capture the flag et Contrôle de zones. Captivants certes, mais peu variés ! Les Liveurs peuvent se le procurer sans état d’âme, pour les autres, mieux vaut y tâter un peu avant de se décider…

Pour ce qui est de la bande-sonore par contre, aucune crainte à avoir. Dice nous offre plusieurs musiques enivrantes accompagnées de bruitages très réalistes qui nous plongent merveilleusement bien dans le monde de la guerre. Les voix françaises ne sont pas vraiment inspirées mais, honnêtement, on ne s’en préoccupe que très peu, après tout on est pas là pour réfléchir mais bien pour faire des frags et s’amuser !

Le sens du devoir

Dice semble bien avoir compris, contrairement à d'autres développeurs qu'une version Xbox 360 ne doit pas se résumer à un jeu Xbox en 720p. Raison pour laquelle la version Xbox 360 a eu droit à un traitement de choix. Les modélisations, bien qu’assez sommaires dans l’ensemble, sont un bon cran au-dessus. Les textures sont plus fines et seule une coloration un peu trop grisâtre de l'ensemble vient ternir le tableau.

Pour ce qui est des effets spéciaux, Dice fait mieux qu’avec Battlefield 1942, cependant il faut avouer que les explosions ne sont pas aussi bien rendues que dans les standards du genre, la raison à une réalisation plus fine mais qui n'évolue pas par rapport à ce qui tourne sur 128 bits. Une adaptation léchée en quelque sorte. Les animations des personnages et véhicules souffrent malheureusement de quelques bugs et ne se veulent pas très réalistes en raison d’une physique un peu chiche (on est très loin d’Half Life 2).

Point complet

Avec Ghost Recon Advanced Warfighter et Battlefield 2 : Modern Combat ce sont deux écoles différentes qui s’affrontent. Plus démesuré que son concurrent, mais aussi moins beau, Battlefield 2 : Modern Combat sur Xbox 360 reste un titre qui plaira aux amateurs de FPS multijoueurs qui passent leurs soirées sur le Live. Dommage alors que l’on retrouve encore les mêmes défauts que sur Xbox, des soucis de casques en plus. 13/20

On a adoré :
+ Prenant en solo comme sur le Live
+ Musiques et bruitages
+ L’ambiance générale qui se dégage du soft
+ Prise en main relativement simple On n'a pas aimé :
- Peu de modes de jeu
- La physique, pas toujours réaliste
- L’animation parfois chancelante
- Pas vraiment Next-Gen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test 360 Battlefield 2   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test 360 Battlefield 2
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [NID] Beta test meteo pour nabizdead
» Blind Test Disney
» [Lego] Test Lego Atlantis
» [Test] Panda feu-eau by Kankei-Suki
» WARHAMMER MODERN BATTLES TEST

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jeux. :: Jeux Divers. :: Divers.-
Sauter vers: